Sélectionner une page

Boosteur d’Intelligences : Une mémoire des chiffres infaillible

Les chiffres, cette composante incontournable de nos vies. Ils sont partout et pourtant nous avons souvent du mal à les mémoriser car ils ne font référence à aucune image concrète pour notre cerveau. Vous est-il déjà arrivé de ne plus vous souvenir d’une date d’anniversaire, d’un numéro de téléphone, de votre code pin, du code de votre immeuble ou simplement des 4 chiffres de votre carte bleue ? Certainement. Mais détrompez-vous, votre mémoire n’est pas défaillante, il vous faut simplement faire preuve d’assimilation, de pratique mais surtout de méthodologie. Au cours de cet article, nous allons vous expliquer le fonctionnement et l’application d’une méthode célèbre et monstrueusement efficace de mémorisation de chiffres : le Major System. Une fois assimilée, nous vous garantissons que vous n’oublierez plus jamais un chiffre !

Explication de la méthode du « Major System »

Généralement pour retenir un nombre, nous avons le mauvais réflexe de le répéter encore et encore pour réussir à le mémoriser. C’est une stratégie vaine et improductive qui ne permet pas à votre cerveau de performer face à des éléments abstraits et dénués de sens comme des nombres bruts. Mais, si nous donnons un sens à ces chiffres, il serait bien plus facile de les mémoriser. C’est la raison d’être du code chiffres-sons, autrement dit « Méthode du System Major » qui a pour unique objectif de réaliser un lien entre notre mémoire des nombres et notre mémoire des mots en les associant de manière automatique.
Ce système fonctionne en convertissant les nombres en consonnes, puis en mots en ajoutant des voyelles. En partant du principe que les images peuvent être mémorisées plus facilement que les chiffres, le Major System se base en grande partie sur le système d’association mnémonique que nous vous avons présenté lors d’un précédent article sur la mémoire.
Dans sa forme la plus courante aujourd‘hui, les voyelles et les consonnes w, h et y sont ignorées. Celles-ci peuvent être utilisées comme “remplisseurs” pour rendre donner du sens aux mots.
Nous allons maintenant vous présenter l’application de cette méthode. Gardez en esprit que vous pouvez, bien entendu, ajouter vos propres images à celles qui illustrent le système des articulations chiffrées qui va suivre. Une fois que vous le maîtriserez, il vous sera d’une grande utilité.

APPLICATION

Fermez les yeux, après chaque association de lettre et imaginez l’équivalence de ses chiffres :

  • 0 = S, Z, C. Car le Z est la première lettre de zéro. Les autres lettres ont un son similaire.
  • 1 = D et T. La lettre T, avec son unique jambage est semblable au chiffre 1 et le son de lalettre D se rapprochant sensiblement du T. Donc, partons du principe que D et T = 1
  • 2 = N. La lettre N et ses 2 jambages renvoie au chiffre 2.
  • 3 = M. La lettre M, avec ses 3 jambages, rappelle le chiffre 3.
  • 4 = R. Dernière consonne de quatre elles sont représentés en miroir l’une de l’autre.
  • 5 = L. En chiffres romains, le L équivaut à 50. Le L sera donc le 5.
  • 6 = J , G . Le J a une boucle en bas comme le chiffre 6. Pour les cas où le G a le son du J, unson doux (comme dans géant), donnons-lui aussi le chiffre 6.
  • 7 = K, C, G, Q. K . Le 7, si on lui ajoute des ailes du côté droit, fait fortement penser à un K.Le C au son dur (comme dans couleur) a le même son que le K. Le O et le CH dur (comme dans chorale) se prononcent aussi comme le K. Le G dur, (comme dans gain), nous demande sensiblement le même mouvement des lèvres.
  •  8 = F, V Le chiffre 8, avec ses 2 boucles, se rapproche du F manuscrit. Le mouvement des lèvres que faisons pour prononcer le V et le PH ressemblant fort à celui du F, établissons qu’ils équivaudront aussi au chiffre 8.
  •  9 = P, B. Le chiffre 9, avec une boucle en haut, rappelle le P : P égalera donc 9. D’un son très similaire, le B égalera aussi au 9.

Exemples

Si vous souhaitez vous rappeler d’une date, n’hésitez pas à construire des phrases sorties de votre imagination. Comme par exemple, la date de l’invention du sac poubelle en 1950. À moins d’être un grand passionné des sacs poubelles ou des inventions, il n’y a a priori rien de spécial à associer à cette date.

Si vous respectez les règles ci-dessus, vous pourrez retenir un nombre incalculable de chiffres. Lorsqu’il s’agit d’un nombre long, il suffit de le découper en plusieurs chiffres, auxquels on attribue un mot de notre choix. Maintenant, imaginez un simple nombre nombre 51 cela donnerait : Lundi ( 5=L et 1=D), et pour 95 la réponse serait Paul (P=9 et 5=L) .

Mais si vous réfléchissez un peu, vous arriverez à trouver une phrase innovante :

Un tapis ( 19 ) attrape avec un lasso  ( 50 ) un sac poubelle ( invention )

Dernier exemple, pour retenir le nombre 31 30 91 65 :


Un mouton ( 31 ) avec une masse ( 30 ) tape sur une boîte ( 91 )  pleine de CHILI ( 65 )

N‘hésitez pas à nous donner des exemples en commentaire que nous vérifierons ensemble pour favoriser votre compréhension !

Une formation pour une mémoire exponentielle

La mémoire est une arme puissante et fondamentale dans la vie de tous les jours. Grâce à notre formation Boosteur d’Intelligences vous aurez la chance de pouvoir l’optimiser grâce à des techniques révolutionnaires basées sur un nombre incalculable de recherches d’experts mondialement connus. En nous rejoignant vous choisissez une formation qui va trans-former votre vie. Cependant vous pouvez également décider que votre situation actuelle vous suffit… .

at id id, quis, elit. lectus dolor.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This